News

Imprimer

Favoriser la reproduction du poisson au lac de Warfaaz

30 OCTOBRE 2018

Des radeaux végétalisés sur le lac de Warfaaz

Le lac de Warfaaz à Spa, à l’instar de nombreux plans d’eau artificiels, possède une flore aquatique peu abondante. Ses berges, abruptes, et les variations saisonnières du niveau d’eau sont en effet peu compatibles avec le développement abondant des roseaux, des iris des marais, des baldingères ou encore des glycéries aquatiques. Ces plantes sont pourtant indispensables pour de nombreuses espèces de poissons, qui utilisent des supports végétaux immergés pour déposer leurs œufs en période de reproduction. 

Afin de pallier ce manque de végétation, des radeaux végétalisés ont été installés sur le lac en juin dernier.

warfaaz radeaux vegetalises 4warfaaz radeaux vegetalises 6

Les radeaux végétalisés sont des structures qui ont été développées afin de procurer un substrat de ponte de substitution aux poissons. Les modules en polyéthylène (recyclé et recyclable) qui les composent sont assemblés entre eux, plantés au moyen de différentes espèces d’hélophytes* et équipés de flotteurs en mousse permettant de les maintenir à la surface de l’eau. Un encadrement en aluminium et un grillage recouvrent le tout pour protéger les jeunes plantules de l’appétit des canards dans un premier temps et servir de tuteur aux plants adultes par la suite.

Une fois le système mis en place et ancré au moyen de cordes et de lests en béton, les plantes développent en quelques mois un système racinaire abondant sous les radeauxL’enchevêtrement de racines ainsi créé constitue un lieu de ponte idéal pour les poissons et un milieu de vie pour la faune aquatique.

Sur le lac de Warfaaz, ce ne sont pas moins de quatre radeaux, d’une superficie totale de 33 m2, qui ont été installés. Ils devraient accueillir les premières pontes des brochets dès le mois de février 2019, puis une succession de pontes de différentes espèces (idesperchesgardonsbrèmescarpes, etc.) jusqu’au mois de juillet. Après l’éclosion, les larves et les alevins de ces espèces pourront trouver un refuge idéal contre les prédateurs au sein de l’amas de racines, ainsi qu’une nourriture abondante, constituée de phyto et de zooplancton. Les radeaux offriront également un milieu de vie propice au développement de différentes espèces de libellules et de batraciens.

Ce projet en faveur de la biodiversité du lac de Warfaaz a pu être concrétisé grâce à la collaboration fructueuse de différentes associations œuvrant à la protection des milieux aquatiques de notre sous-bassin hydrographique. Il a été initié et porté par la Société Royale de Pêche et de Pisciculture « La Warfazienne », soutenu financièrement par le Contrat de Rivière Vesdre et la Fédération Halieutique Vesdre et réalisé sur le terrain par la Maison Wallonne de la Pêche.

* Les hélophytes sont des plantes qui développent un système racinaire immergé et un appareil végétatif aérien (exemple : iris des marais, baldingère, glycérie aquatique, roseau commun, etc.).

RavMeuseRadeauAfter 

Un article d'Arnaud van den Hove (Fédération Halieutique Vesdre et Maison Wallone de la Pêche), publié dans le bulletin de liaison du Contrat de Rivière Vesdre (InfoVesdre 85 - juillet-septembre 2018).

Imprimer

Un nouveau décret pour les cours d’eau non navigables

29 OCTOBRE 2018

Le 3 octobre dernier, le Parlement wallon a adopté un projet de décret relatif aux cours d’eau non navigables, qui vise une gestion intégrée et écologique des rivières wallonnes, et qui prend donc en compte le caractère multifonctionnel de nos cours d’eau (la gestion des cours d’eau wallons était jusqu’à présent encadrée par une loi datant 1967 et qui se focalisait uniquement sur l’écoulement des eaux).

Le nouveau décret s’articule autour des 4 grands axes suivants :

  • Gestion intégrée et hydromorphologie
  • Continuité écologique
  • Classement / déclassement et atlas des cours d’eau non navigables
  • Domanialité et nouveau régime des travaux

Voir l’article de présentation sur le portail de Wallonie : ici

Imprimer

Sécheresse : les wallons appelés à modérer leur consommation d’eau

26 OCTOBRE 2018

Malgré les quelques précipitations de ces dernières semaines, la situation de sécheresse extrême persiste en Wallonie, ce plus particulièrement en Gaume et dans la partie est de la province de Liège. En effet, en l’absence de précipitations soutenues, le débit des cours d’eau, le niveau des nappes souterraines ainsi que les volumes stockés dans les barrages-réservoirs demeurent au plus bas et continuent à baisser.

Une utilisation parcimonieuse de l'eau

Suite à la réunion de la Cellule "Sécheresse" du 19 octobre, cellule pilotée par le Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W), les différents représentants du secteur de la production et de la distribution de l’eau rappellent donc à la population wallonne d’utiliser l'eau « en bon père de famille » et d’éviter tout gaspillage.

Restrictions locales

Des restrictions sont par ailleurs toujours d’application dans certaines communes. Les mesures concernent l’interdiction d’utiliser de l’eau de distribution pour :

  • le lavage de tous les véhicules, à l’aide d’un tuyau d’arrosage, sauf s’il est effectué par une entreprise professionnelle de nettoyage de véhicule ;
  • remplir des bassins, des piscines ou des mares ;
  • le nettoyage des façades, terrasses, trottoirs, sentiers, rues et rigoles l’arrosage des cours, pelouses, jardins ou terrains de sport ;
  • l’arrosage des bâtiments, sauf s’il est effectué dans le cadre de travaux rendant cette opération indispensable.

Voir l’article sur le portail de Wallonie : ici

Kayak

De même, l’interdiction de circuler en kayak est maintenue. Les conditions de l'arrêté « Kayaks » restent d'application en fonction des débits observés. Pour connaître la situation de chaque tronçon au jour le jour (niveau d’eau, autorisation/interdiction), vous pouvez consulter la carte interactive du Service Public de Wallonie.

Voir l’article sur le portail de Wallonie : ici

Activité hydroélectrique

Et depuis ce jeudi 25 octobre, la production hydroélectrique par éclusée sur les cours d’eau non navigables est temporairement interdite, à l’exception des centrales implantées sur les grands barrages-réservoirs. Voir l’article de presse : www.lesoir.be

La prochaine réunion de la Cellule « Sécheresse » du CRC-W aura lieu le mardi 30 octobre.

News...

Etat d’avancement des actions, annonces et compte-rendu des événements, nouveautés en matières eau-environnement, promotion de publications, …
Cette page vous propose de suivre l’actualité du Contrat de Rivière Vesdre, mais aussi de ses maîtres d’œuvre, partenaires et collaborateurs.

Avec le soutien de

wallonie ok ProvincedeLiege
Et des Villes et Communes de Baelen, Chaudfontaine, Eupen, Herve, Jalhay, Liège, Limbourg, Lontzen, Olne, Pepinster, Raeren, Soumagne, Spa, Sprimont, Theux, Trooz, Verviers et Welkenraedt.

Inscription à la newsletter (gauche)

Inscrivez-vous à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.