News

Imprimer

Chantier de gestion de balsamines à Jalhay

18 JUILLET 2019

Balsamine de l’Himalaya : appel à bénévoles !

Vous souhaitez participer à une activité nature en faveur de la biodiversité ?
Alors rejoignez-nous le samedi 10 août pour un chantier d'arrachage de la balsamine de l'Himalaya. Pour cela, pas besoin de vous y connaître en botanique, une petite "formation" vous sera donnée avant de commencer.

Rendez-vous
: le samedi 10 août 2019 à 9h devant le parking de la pêcherie de Foyr.
Durée : de 9h à 12h.
A apporter : bottes en caoutchouc ou cuissardes, vêtements longs (pour se protéger des orties et ronces), gants de travail ou de jardinage, casquette, crème solaire. Et bien sûr, votre bonne humeur.
Inscription : pour une meilleure organisation, merci nous informer de votre présence au service environnement de la commune (tél : 087/37 91 30).
Organisation : Commune de Jalhay, avec la collaboration du Contrat de Rivière Vesdre.

Gestion

Pourquoi éradiquer cette plante ?
Bien que très belle, la balsamine de l’Himalaya fait partie des espèces dites « invasives », c’est-à-dire qui sont à la fois exotiques et envahissantes. Introduite dans les jardins pour ses qualités esthétiques, la balsamine de l’Himalaya s’est rapidement propagée dans la nature, grâce à ses très nombreuses graines projetées à plusieurs mètres : berges de cours d’eau, bords de routes, friches, zones humides, etc.
Elle pose maintenant divers problèmes environnementaux. Notamment :
- Au lieu de contribuer à la biodiversité, elle l’appauvrit en formant des massifs monospécifiques denses, empêchant le développement des espèces locales.
- Ses racines étant trop petites pour stabiliser les berges de cours d’eau, elle favorise leur érosion et donc la perte de terrain. Et disparaissant complètement en hiver, elle laisse les berges à nu, accentuant encore cette érosion.

Pour ces raisons, il est nécessaire de la maîtriser, voire de l’éradiquer de nos régions. La balsamine de l’Himalaya fait d’ailleurs partie de la liste des espèces invasives ciblées par le Règlement Européen 1143/2014, qui vise à freiner l’expansion et limiter les dommages environnementaux provoqués par ces espèces.

Imprimer

Sécheresse, soyons vigilants !

17 JUILLET 2019

En cette période de sécheresse, soyons vigilants et limitons le plus possibles les prélèvements d’eau dans les cours d’eau, que ce soit pour un usage professionnel (irrigation, abreuvement du bétail, arrosage de golf, etc.) ou privé (lavage de véhicules, arrosage, alimentation de plans d’eau, etc.) !

Cette sécheresse que nous connaissons, pour la seconde année consécutive, à de graves répercussions sur nos cours d’eau !
La Vesdre et de nombreux affluents et sous-affluents présentent des débits largement inférieurs au seuil qui leur permet d’assurer leur fonction écologique (c.-à-d., épuration naturelle des eaux, accueil de la biodiversité, recharge des nappes phréatiques, ...). Cela menace également la survie des nombreux animaux et plantes aquatiques.

Pour plus d'informations, nous vous suggérons notre news du 26 juillet 2018, malheureusement toujours d'actualité.

Vesdre amont nessonvaux 1
La Vesdre en amont de Nessonvaux.

Imprimer

Sécheresse et hydroélectricité...

12 JUILLET 2019

Mercredi 10 juillet, le Ministre wallon de la Nature et de la Ruralité, René Collin, a donc décidé de suspendre temporairement les activités hydroélectriques sur tous les cours d’eau non navigables, à l’exception des centrales implantées sur les grands barrages-réservoirs. Cette interdiction vise à préserver les écosystèmes aquatiques, particulièrement fragilisés par les conditions météorologiques et hydrologiques exceptionnelles qui persistent depuis plusieurs semaines.

Soulignons que certaines exploitations hydroélectriques avaient déjà arrêté d'elles-mêmes leur activité.

AM Suspension temporaire hydroélectricité sur CENN 190710

News...

Etat d’avancement des actions, annonces et compte-rendu des événements, nouveautés en matières eau-environnement, promotion de publications, …
Cette page vous propose de suivre l’actualité du Contrat de Rivière Vesdre, mais aussi de ses maîtres d’œuvre, partenaires et collaborateurs.

Avec le soutien de

wallonie ok ProvincedeLiege
Et des Villes et Communes de Baelen, Chaudfontaine, Eupen, Herve, Jalhay, Liège, Limbourg, Lontzen, Olne, Pepinster, Raeren, Soumagne, Spa, Sprimont, Theux, Trooz, Verviers et Welkenraedt.

Inscription à la newsletter (gauche)

Inscrivez-vous à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.